Blog

WordPress ou Magento : quel est le meilleur ?

WordPress ou Magento : Quel est le meilleur thème ?

Essayez-vous de choisir entre Magento et WooCommerce pour votre boutique en ligne ? Magento et WooCommerce sont deux plates-formes de commerce électronique populaires sur le marché. Dans cet article, nous allons comparer Magento et WordPress et expliquer leurs avantages et inconvénients, afin que vous puissiez choisir la meilleure plateforme pour vos besoins.

WooCommerce vs Magento
Vue d’ensemble : Magento vs WooCommerce

Avant d’entrer dans les détails, jetons un coup d’œil rapide aux deux plates-formes de commerce électronique populaires et à ce qui les distingue.

Qu’est-ce que Magento ?

Magento est une plateforme de commerce électronique open source qui permet aux entreprises de créer des boutiques en ligne, d’accepter des paiements et de gérer des produits. Il a une édition communautaire disponible en téléchargement gratuit. Il a également des solutions payantes avec des fonctionnalités supplémentaires, l’hébergement en nuage et le support.

Qu’est-ce que WooCommerce ?

WooCommerce est une plateforme de commerce électronique open source construite sur WordPress (le constructeur de sites Web le plus populaire au monde). Il vous permet de créer facilement une boutique en ligne, d’accepter des paiements, de gérer l’inventaire et plus encore. Il fonctionne sur WordPress (voir notre revue WordPress complète), qui vous donne accès à des milliers de plugins et de thèmes WordPress pour développer votre activité eCommerce.

Les deux plates-formes sont des logiciels libres, peuvent être étendus avec des extensions et utilisent des modèles pour la conception. Cependant, ils ont tous deux des avantages et des inconvénients différents qui les rendent uniques.
Que rechercher dans votre plateforme de commerce électronique ?

Si vous débutez, alors vous voudrez garder quelques points à l’esprit lors du choix d’une plate-forme. Ces facteurs de base sont cruciaux lorsqu’il s’agit de décider quelle solution de commerce électronique sera la meilleure pour votre entreprise.

Budget – Coût de démarrage de votre magasin et dépenses récurrentes qui affecteraient votre entreprise.
Facilité d’utilisation – Est-il facile à utiliser pour les débutants ?
Méthodes de paiement – Il doit prendre en charge plusieurs passerelles de paiement. Si vous avez besoin de certains modes de paiement, vous devez vous assurer qu’il les prend en charge.
Évolutivité – Votre plateforme de commerce électronique devrait pouvoir s’adapter aux besoins croissants de votre entreprise.

Ce ne sont là que quelques-unes des choses de base que vous devez examiner. Selon votre entreprise, vous voudrez peut-être aussi considérer comment la plateforme fait d’autres choses comme l’inventaire, les taxes, les factures et plus encore.

Dans cette comparaison Magento vs WooCommerce, nous examinerons comment les deux plates-formes se comparent sur ces exigences de base.
Coût : Magento vs WooCommerce

Pour la plupart des entreprises en démarrage, le coût est l’un des facteurs les plus importants dans la prise de décision. Lorsque vous démarrez votre site Web de commerce électronique, vous devez évaluer le coût tout en tenant compte de la façon dont ces coûts augmenteront à mesure que vous aurez besoin de plus de ressources, d’ajouts et d’autres services.
Coût de la plateforme de commerce électronique Magento

Magento est un logiciel open source auto-hébergé. Il existe en deux éditions. Tout d’abord, vous avez une édition communautaire. Vous pouvez le télécharger et l’installer vous-même sur n’importe quel hébergeur. Il n’inclut pas toutes les fonctionnalités, et il n’est pas fourni avec un support.

Plans et produits Magento

Deuxièmement, vous avez Magento Commerce qui inclut des plans payants avec hébergement en nuage inclus. Le prix de ces plans n’est pas indiqué sur le site Web de Magento. Le plan de petite entreprise appelé Magento Commerce est disponible sous forme d’abonnement mensuel avec un coût de licence basé sur les revenus.

Les plans payés pour Magento sont assez chers. Ils offrent plus de valeur ajoutée avec un hébergement cloud haute performance, des fonctionnalités supplémentaires et un support professionnel. Ces régimes comprennent plusieurs caractéristiques qui, autrement, nécessiteraient une prolongation payante.

Cela dit, même la version communautaire de Magento n’est pas bon marché. Le logiciel de base que vous pouvez télécharger gratuitement, mais vous aurez besoin au moins d’un plan d’hébergement VPS ou d’un hébergeur de cloud comme Amazon Web Services pour l’exécuter.

Cela signifie que même si vous utilisez la version gratuite, votre facture d’hébergement sera toujours bien plus élevée qu’un plan d’hébergement mutualisé.

Si vous achetez des extensions payantes, des thèmes ou engagez un développeur pour travailler sur votre magasin Magento, tout cela augmentera considérablement vos coûts.
Coût de WooCommerce

WooCommerce est un logiciel gratuit que n’importe qui peut télécharger et installer. Il fonctionne sur WordPress, ce qui signifie que vous pouvez l’installer sur n’importe quel site Web WordPress.

WooCommerce lui-même est gratuit, cependant, vous devrez enregistrer un nom de domaine, un certificat SSL et un compte d’hébergement WordPress pour démarrer votre boutique WooCommerce.

Normalement, vous pouvez acheter un nom de domaine pour 14,99 $ / an, un certificat SSL pour 69,99 $ / an et un hébergement pour 7,99 $ / mois. C’est moins cher que l’édition communautaire de Magento, mais c’est quand même beaucoup d’argent pour une startup.

Il existe plusieurs sociétés d’hébergement WooCommerce spécialisées qui offrent maintenant des plans d’hébergement à rabais qui réduisent considérablement votre coût de départ.

Bluehost, un fournisseur d’hébergement WooCommerce et WordPress officiellement recommandé, a accepté d’offrir aux utilisateurs de WPBeginner un nom de domaine gratuit, un certificat SSL et un rabais sur l’hébergement.

Cette offre vous aidera à démarrer votre boutique en ligne pour aussi peu que 6,95 $ / mois.

Publicités

Quelques astuces WordPress que vous ne connaissez pas !

Astuces WordPress

WPBeginner » Blog » Blog » Tutoriels » 15 Trucs utiles de configuration WordPress que vous ne connaissez peut-être pas.
15 Trucs et astuces de configuration WordPress utiles que vous ne connaissez peut-être pas
Dernière mise à jour le 10 juillet 2018 par la rédaction
1,3k Actions
Partager
Tweet
Partager
15 Trucs et astuces de configuration WordPress utiles que vous ne connaissez peut-être pas

WP-config est l’un des fichiers les plus puissants de votre site WordPress, et il joue un rôle important dans le fonctionnement de WordPress en coulisses. Il y a quelques astuces de configuration WordPress très utiles que la plupart des débutants ne connaissent pas. Dans cet article, nous partagerons quelques-unes des astuces de configuration WordPress les plus utiles qui vous aideront à dépanner, optimiser et sécuriser votre site WordPress.

Astuces utiles pour la configuration de WordPress
Comment utiliser ces astuces de configuration WordPress ?

WordPress est livré avec un puissant fichier de configuration appelé wp-config.php. Il est situé dans le dossier racine de chaque site WordPress et contient des paramètres de configuration importants.

Pour en savoir plus, consultez notre guide sur la façon d’éditer le fichier wp-config.php dans WordPress.

Toutes les meilleures sociétés d’hébergement WordPress sont livrées avec une installation WordPress en 1 clic, ce qui signifie que vous n’aurez jamais besoin d’éditer le fichier wp-config.php pendant l’installation. C’est la raison principale pour laquelle de nombreux utilisateurs ne sont pas familiers avec la puissance de ce fichier.

Vous pouvez utiliser le fichier wp-config pour dépanner, optimiser et sécuriser votre site WordPress.

Le fichier wp-config.php est un outil puissant, et une petite erreur dans le code peut rendre votre site inaccessible. Vous ne devez éditer ce fichier que lorsque c’est nécessaire et toujours créer une sauvegarde WordPress complète avant d’apporter des modifications,

Ceci étant dit, jetons un coup d’oeil à quelques trucs pratiques de configuration WordPress que vous pouvez utiliser sur votre site Web.
1. Les réglages de base de la configuration de WordPress

Par défaut, il vous suffit de remplir les paramètres de la base de données lors de l’installation de WordPress. Si vous n’avez pas de fichier wp-config.php présent, il vous sera demandé d’en créer un en remplissant les informations de votre base de données.

Paramètres de configuration par défaut de WordPress

WordPress essaiera d’enregistrer automatiquement ces paramètres en générant un fichier wp-config.php. Cependant, s’il échoue, vous devrez les ajouter manuellement.

Pour ce faire, vous devrez vous connecter à votre site Web à l’aide d’un client FTP. Une fois connecté, vous devrez renommer le fichier wp-config-sample.php en wp-config.php.

Renommer le fichier wp-config-sample.php

Après cela, vous pouvez continuer et éditer le fichier wp-config.php nouvellement créé. Vous devrez ajouter les informations de votre base de données en modifiant les lignes suivantes :
1
2
3
4

define(‘DB_NAME’,’nom de la base de données’) ;
define(‘DB_USER’,’database-username’) ;
define(‘DB_PASSWORD’,’database-password’) ;
define(‘DB_HOST’,’localhost’) ;

N’oubliez pas d’enregistrer vos modifications et de télécharger le fichier sur le serveur.
2. Ajout de clés de sécurité dans WordPress

L’installation par défaut de WordPress ajoute automatiquement des clés de sécurité à votre fichier de configuration. Ces clés de sécurité sont utilisées pour ajouter une couche de sécurité supplémentaire à votre connexion WordPress et à l’authentification par cookie.

Vous pouvez toujours régénérer les clés de sécurité si vous pensez que quelqu’un accède à votre site Web sans authentification appropriée. Si vous changez les clés de sécurité, tous les utilisateurs connectés seront déconnectés.
1
2
3
4
5
6
7
8

define(‘AUTH_KEY’,’put your unique phrase here’) ;
define(‘SECURE_AUTH_KEY’,’put your unique phrase here’) ;
define(‘LOGGED_IN_KEY’,’put your unique phrase here’) ;
define(‘NONCE_KEY’,’put your unique phrase here’) ;
define(‘AUTH_SALT’,’put your unique phrase here’) ;
define(‘SECURE_AUTH_AUTH_SALT’,’put your unique phrase here’) ;
define(‘LOGGED_IN_SALT’,’put your unique phrase here’) ;
define(‘NONCE_SALT’,’put your unique phrase here’) ;

Pour plus d’informations, voir notre article sur les clés de sécurité WordPress et comment les utiliser.
3. Modifier le préfixe de la table WordPress

Une installation WordPress par défaut ajoute un préfixe wp_ à tous les noms de table de base de données WordPress. Certains experts en sécurité WordPress pensent que changer le préfixe de la table peut rendre votre base de données WordPress plus sûre.

Pour ce faire, vous devez modifier la ligne suivante dans votre configuration WordPress.
1

$table_prefix =’wp_’ ;

Si vous faites ceci pour un site Web existant, alors vous devrez également changer le préfixe de la table dans votre base de données WordPress. Pour ce faire, voir notre article sur la façon de changer le préfixe de la base de données WordPress.
4. Activer le débogage dans WordPress

WordPress est livré avec une fonction de débogage soignée qui vous permet de voir ou de cacher les erreurs WordPress lorsque vous êtes en mode débogage. Pour l’activer, vous devrez ajouter cette règle dans votre fichier de configuration WordPress.
1

define(‘WP_DEBUG’, true) ;

Vous pouvez également activer le débogage tout en masquant les erreurs sur votre site Web et en les sauvegardant dans un fichier journal. Pour ce faire, ajoutez les lignes suivantes à vos paramètres de configuration.
1
2
3

define(‘WP_DEBUG’, true) ;
define(‘WP_DEBUG_LOG’, true) ;
define(‘WP_DEBUG_DISPLAY’, false) ;

Ceci créera un fichier debug.log à l’intérieur du dossier wp-content de votre site web et de votre site web.

Comment passer du http au https avec WordPress ?

Passer en https avec WordPress

Cherchez-vous à déplacer WordPress de HTTP à HTTPS et à installer un certificat SSL sur votre site Web ? Nous avons reçu beaucoup de demandes à ce sujet parce que Google a annoncé que le navigateur Chrome commencera à marquer tous les sites Web sans SSL comme non sécurisés à partir de juillet 2018. Dans cet article, nous vous montrerons comment déplacer correctement WordPress de HTTP à HTTPs en ajoutant un certificat SSL.

Déplacement de WordPress de HTTP vers HTTPS / SSL

Ne vous inquiétez pas, si vous n’avez aucune idée de ce qu’est SSL ou HTTPS. Nous allons aussi expliquer cela.
Qu’est-ce que HTTPS ?

HTTPS ou Secure HTTP est une méthode de cryptage qui sécurise la connexion entre le navigateur des utilisateurs et votre serveur. Il est donc plus difficile pour les pirates d’écouter la connexion.

Chaque jour, nous partageons nos renseignements personnels avec différents sites Web, qu’il s’agisse d’un achat ou d’une simple ouverture de session.

Afin de protéger le transfert de données, une connexion sécurisée doit être créée.

C’est alors que SSL et HTTPS entrent en jeu.

Chaque site reçoit un certificat SSL unique à des fins d’identification. Si un serveur fait semblant d’être sur HTTPS et que son certificat ne correspond pas, la plupart des navigateurs modernes avertiront l’utilisateur de ne pas se connecter au site Web.

Avertissement de site Web non sécurisé

Maintenant, vous vous demandez probablement pourquoi je dois déplacer mon site WordPress de HTTP à HTTPS, surtout s’il s’agit d’un simple blog ou d’un site Web de petite entreprise qui ne perçoit aucun paiement.
Pourquoi avez-vous besoin de HTTPS et de SSL ?

L’an dernier, Google a annoncé un plan visant à améliorer la sécurité globale du Web en encourageant les propriétaires de sites Web à passer du HTTP au HTTPS. Dans le cadre de ce plan, leur populaire navigateur Web Chrome marquerait tous les sites Web sans certificat SSL comme « Non sécurisé » à partir de juillet 2018.

Chrome HTTP non sécurisé

Dans le cadre de l’annonce, Google a également déclaré que les sites Web avec SSL verront également les avantages SEO et les classements plus élevés. Depuis l’année dernière, un grand nombre de sites Web sont passés du HTTP au HTTPS.

Google a lentement déployé l’avertissement « Not Secure » dans Chrome. Par exemple, si quelqu’un visite un site Web HTTP en utilisant la fenêtre incognito, il sera marqué comme Non sécurisé. Si quelqu’un visite un site Web HTTP en mode normal et essaie de remplir un formulaire de contact ou un autre formulaire, le site Web sera marqué comme non sécurisé.

Lorsque vos lecteurs et clients voient cet avis, cela leur donne une mauvaise impression pour votre entreprise.

C’est pourquoi tous les sites Web doivent passer de HTTP à HTTPS et installer SSL immédiatement.

Sans compter que si vous voulez accepter des paiements en ligne sur votre site de commerce électronique, vous avez besoin de SSL.

La plupart des sociétés de paiement comme Stripe, PayPal Pro, Authorize.net, etc. exigent que vous ayez une connexion sécurisée avant d’accepter des paiements.

Nous utilisons SSL pour nos sites Web, y compris WPBeginner, OptinMonster, WPForms et MonsterInsights.
Exigences pour l’utilisation de HTTPS/SSL sur un site WordPress

Les conditions d’utilisation de SSL dans WordPress ne sont pas très élevées. Tout ce que vous avez à faire est d’acheter un certificat SSL, et vous pourriez déjà l’avoir gratuitement.

Traduit avec http://www.DeepL.com/Translator

Comment créer un article sur WordPress

Comment créer un article wordpress !

Alors que certains peuvent penser que l’ajout d’un nouveau message dans WordPress est assez explicite, de nombreux débutants trouvent l’interface un peu écrasante. Sans compter que même les utilisateurs les plus avertis sont surpris de trouver les gemmes cachées sur l’écran des messages. Dans ce guide du débutant, nous vous montrerons toutes les fonctionnalités sur l’écran d’ajout de nouveaux messages afin que vous puissiez utiliser pleinement toutes les fonctionnalités disponibles.
Tutoriel vidéo

S’abonner à WPBeginner

Si vous n’aimez pas la vidéo ou si vous avez besoin de plus d’instructions, alors continuez à lire.
Boîtes de titre et de contenu

Les boîtes de titre et de contenu sont les zones les plus visibles sur l’écran Ajouter un nouveau message (voir la capture d’écran ci-dessous).

Boîtes de titre et de contenu sur l’écran WordPress Post Edit.

Les vôtres peuvent sembler légèrement différents selon que vous utilisez l’éditeur visuel ou l’éditeur de texte.

Vous pouvez passer de l’éditeur visuel à l’éditeur de texte lors de la rédaction d’un message, mais nous vous déconseillons de passer de l’un à l’autre car cela pourrait gâcher le formatage de votre message.

Visual Editor est un éditeur de texte convivial pour les débutants avec des boutons de formatage et une belle mise en page visuelle pour la zone de contenu. D’autre part, l’éditeur de texte est un éditeur de texte brut où vous pouvez réellement voir le HTML ou écrire le vôtre.

La première zone de texte en haut est l’endroit où vous ajoutez le titre du message. Si vous utilisez une structure d’URL conviviale pour les moteurs de recherche, WordPress générera automatiquement l’URL du message en fonction du titre. Vous pouvez modifier l’URL en cliquant sur le bouton Modifier.

La zone de contenu est l’endroit où vous écrirez votre message. Vous pouvez utiliser les options de formatage de la barre d’outils ou utiliser l’un des nombreux raccourcis clavier disponibles pour accélérer votre processus d’écriture.

Si vous utilisez l’éditeur visuel, alors vous pouvez jeter un coup d’oeil à ces 14 conseils pour maîtriser l’éditeur visuel de WordPress.

Dans la zone de pied de page de l’éditeur de contenu, WordPress vous montrera le nombre de mots de votre message. Si vous voulez obtenir des statistiques encore plus détaillées sur le comptage de mots, consultez notre tutoriel sur la façon d’obtenir des statistiques sur le comptage de mots dans WordPress avec les statistiques WordPress.

Au fur et à mesure que vous écrivez, WordPress enregistre automatiquement un brouillon de votre message. Cette sauvegarde automatique est stockée temporairement dans votre base de données WordPress.

Dès que vous enregistrez votre brouillon ou écrivez plus de contenu, WordPress nettoie votre brouillon temporaire et le remplace par un nouveau. Ce processus garantit que vous ne perdez pas votre contenu en raison d’une connexion Internet ou d’une défaillance matérielle. Consultez notre guide sur la façon d’annuler les changements dans WordPress avec les révisions postales.

L’éditeur de messages affiche l’état actuel de votre brouillon et de votre sauvegarde automatique dans le pied de page à côté du compte de mots.

Traduit avec http://www.DeepL.com/Translator